Actualités

Mieux comprendre le PIC : ses axes majeurs


Le 25 septembre 2017, le Premier ministre Edouard Philippe présentait dans le Grand Plan d’Investissement 2018-2022 un volet consacré à une « société de compétences », par la formation professionnelle. Le Plan d’Investissement Compétences (PIC) de 15 milliards d’euros, vise en effet la formation d’un million de demandeurs d’emploi peu qualifiés et un million de jeunes peu qualifiés et éloignés du marché du travail.

Les orientations du PIC se précisent désormais, porté par le ministère du travail, en coopération avec les RégionsPlusieurs projets sont présentés et en cours de lancement, issus notamment d’un benchmark des initiatives menées à travers le monde sur les compétences », selon Estelle Sauvat, Haut-commissaire à la transformation des compétences.

Des pactes régionaux d’investissement dans les compétences

Les Régions, cheffes de file en matière de développement économique, comptent valoriser le territoire en orientant le développement des compétences.

Pour ce faire, elles sont invitées à émettre des propositions de transformation. Elles proposeront ainsi des parcours renouvelés selon les secteurs en tension du territoire, de manière prospective. Elles garantiront l’accès des publics les plus fragiles aux parcours qualifiants en consolidant les compétences clés (parcours de formation aux savoirs fondamentaux, accompagnement durant le parcours de formation, aménagements spécifiques aux quartiers prioritaires et territoires ruraux…). Elles proposeront également des expérimentations, en mettant en place des projets de réingénierie de contenus de formation et d’innovation pédagogique.

Un accord-cadre national pour financer la formation des salariés de l’Insertion par l’Activité Economique

Cet accord, issu de la collaboration du ministère du Travail avec les Opca concernés, comporte une enveloppe de 200 millions d’euros dédiée au plan de formation, pour la période 2018-2022.

 

Un appel à projets « Soutien aux démarches prospectives compétences « auprès des branches professionnelles »

Cette démarche vise à « anticiper et accompagner les transformations profondes de notre économie sur les emplois et les compétences et sur les organisations du travail ». Ainsi, il s’agit d’identifier les évolution à venir en termes d’emplois et de compétences par secteur.

 

Le programme « 10Kverts » pour favoriser l’accès des jeunes et demandeurs d’emploi aux emplois verts et verdissants

Le programme présenté en mai, comprend 10 000 formations aux emplois de la transition écologique, cofinancées par Pôle Emploi, la valorisation du recyclage et de l’économie circulaire dans la formation des salariés en insertion par l’activité économique, ainsi que le co-financement de la GPEC des filières pour mieux identifier les nouveaux besoins.

Le programme 10 000 formations aux formations aux métiers du numérique

Ce programme s’inscrit dans l’objectif de répondre aux besoins en compétences des entreprises en accompagnant la transition numérique de l’économie. 5000 formations seront financées par l’appel à projets de la Grande Ecole du Numérique lancé auprès des organismes de formation, et 5000 autres par Pôle Emploi.

Complétant le projet de loi « pour la liberté de choisir son avenir professionnel », ces orientations participent de la réponse aux enjeux de cette nouvelle réforme : la démocratisation de l’accès à la formation professionnelle et l’optimisation du temps qui y est consacré, pour se former « plus » et « mieux ».

 

Laisser un commentaire